Au secours ! Je ne comprends pas ma Bible (particulièrement l’Ancien Testament)

Pendant longtemps j’ai lu ma Bible en ne comprenant pas pourquoi certains livres, passages y figuraient. Il a fallu plus de 5 ans avant que je commence à comprendre comment elle s’organisait vraiment, ce qu’elle racontait réellement. Je comprenais beaucoup de chose, mais je ne comprenais pas comment les passages s’articulaient entre eux. L’Ancien Testmament était souvent étrange pour moi.

J’essayais de comprendre ce que chaque passage de la Bible me disait et souvent je ne comprenais rien. Quel rapport y a-t-il entre le jugement sur les peuples de Canaan et ma vie ?

Si j’avais lu L’ouvrage Panorama de la Bible de Vaughan Roberts, j’aurais gagné beaucoup de temps. J’aurais mieux compris de quoi la Bible parle et j’aurais eu des pistes pour comprendre moi-même ce que la Bible disait.

Comprendre le but de la Bible

Quel est le premier avantage que j’aurais gagné en ayant ce livre ? J’aurais compris de quoi la Bible parle. Avant, je croyais que la Bible parlait de différentes choses, l’histoire de la création, l’histoire d’Israël, les prophètes, la vie de Jésus, les lettres de Paul. Vaughan Roberts rappellent de nombreuses fois que la Bible nous parlent du royaume de Dieu et Dieu lui-même. Il explique comment chaque événement est lié à l’avénement du royaume de Dieu. J’aurais appris à me poser de bonnes questions, par exemple, qu’est que ce passage m’apprend de Dieu et de son oeuvre ?

La Bible ne raconte pas seulement l’histoire de l’oeuvre de Dieu pour le salut, elle nous dévoile en même temps son caractère. Il est le héros du début à la fin. Parfois nous passons à lcôté de l’idée centrale en nous demandant trop rapidemnet « Qu’est-ce que la Bible est en train de me dire ? » La première question à nous poser quand nous lisons un passage est souvent : « Qu’esr-ce que j’apprend sur Dieu ? » L’application deviendra alors souvent évidente. La Bible est, avant tout, un livre qui parle de Dieu. Panorama de la Bible, p.57.

Ainsi, en méditant sur le jugement des peuples de Canaan, j’aurais pu réfléchir sur la patience de Dieu : il a dit à Abraham qu’il ne les jugerait que dans 400 ans quand leur péché sera à leur maximum. Quel contraste avec la colère enflammée et immédiate que nous avons souvent. J’aurais aussi pu médité sur la justice de Dieu, il ne supporte pas le péché. Alors que notre monde décrit un amour qui se moque de l’autre et ses défauts, qui l’accepte « tel qu’il est », un amour qui n’est en faîte qu’indifférence, Dieu ne supporte pas le mal. Au lieu de me demander

Les bienfaits du livre

Nous ne nous en rendons pas forcément compte, mais mieux lire sa Bible peut nous amener à de nombreux bénéfices. Voici une liste non exhaustive de ce que apporter la méditation de ce livre :

  • une meilleure compréhension de la Bible dans son ensemble, comment elle est articulée
  • une meilleure compréhension du plan de Dieu, de l’unité que nous voyons dans la Bible
  • une nouvelle façon de réfléchir au texte biblique, en cherchant qui est Dieu
  • une meilleure connaissance du Dieu que la Bible nous révèle
  • une meilleure compréhension du lien entre Dieu et notre création
  • une meilleure compréhension du lien entre le chrétien et la création

Pour qui est ce livre

Sans hésiter, si vous avez l’impression d’être perdu dans votre Bible, acheter ce livre, lisez le peu à peu et réfléchissez à chaque passage que vous lisez à la lumière de ce qui vous est expliqué. Toute personne qui veut découvrir la Bible et le Dieu qui s’y révèle sera comblée par ce livre.

Si vous avez un rôle d’enseignant dans votre Eglise, que vous voulez enseigner sur le contenu de la Bible pour aider chacun à la comprendre, vous avez là un ouvrage excellent. Vous avez pratiquement votre plan d’enseignement fait. Il faudra probablement aller un peu moins vite que l’auteur et détaillé certaines parties, mais ce livre vous sera un grand gain de temps.

Quelques petites déceptions

Ce livre nous apprend à lire de grande partie de la Bible, mais il n’aborde pas du tout les Psaumes, les proverbes, le livre de Job, le cantique des cantiques. Avoir quelques lignes directrices auraient été appréciables.

Si ce livre est très bon pour nous apprendre l’unité dans la Bible, il est plus approximatif quand il s’agit de nous apprendre ce qui diffère dans les différentes époques de la Bible. Ainsi, l’auteur nous annonce que le plan de Dieu est de nous amener dans un nouvel Eden (p. 24). Mais cela est faux. L’Eden n’est pas notre but. En Eden, Adam pouvait pécher. Notre but est une vie dans un monde glorifié, non pas de vivre un nouvel Eden, mais un Eden glorifié où la chute n’est plus possible. Quand le royaume sera instauré sur terre, Dieu habitera au milieu de son peuple, or en Eden Dieu ne faisait que visiter Adam et Eve.

L’auteur nous présente donc l’état d’Israël comme le royaume de Dieu partiellement installé, mais le nouveau testament nous présente l’oeuvre de Christ comme amenant quelque chose de radicalement différent du royaume d’Israël. Le royaume d’Israël est un type du royaume de Dieu, mais il n’est pas le royaume de Dieu pas plus qu’un modèle réduit n’est équivalent à son modèle.

Cela peut nous sembler peu de chose, mais la conséquence de cette vue à des répercussions sur qui est membre ou pas de l’Eglise et donc sur le baptême : l’auteur de l’ouvage est anglican et permet donc le baptême des enfants

Conclusion et conseil

Malgré tout, ce livre et très utile. Même si vous ne l’achetez pas, réfléchissez et méditez à cette affirmation : la Bible nous parle avant tout de Dieu, son caractère, son oeuvre avant de nous parler. Essayez de vous rappeler cela à chaque fois que vous lisez votre Bible.

[mc4wp_form]