La base de notre communion avec Dieu

Pourquoi pouvons-nous avoir communion avec Dieu ?

Dieu est totalement différent de nous. Dans un sens, il n’a rien en commun avec nous. Il est le créateur, nous sommes la créature.

Nous vivons dans le temps, tout ce que nous expérimentons est dans le temps, mais il fut un temps où le temps n’existait pas et pourtant Dieu existait.

Nous vivons dans un environnement physique, dans l’espace qui nous entoure, pourtant, il fut un temps où il n’y avait rien mais où Dieu existait quand même sans occuper aucun espace.

Dieu n’est pas lié au temps et à l’espace comme nous le sommes : il est le créateur du temps et de l’espace.

Nous ne pouvons pas imaginer qui Dieu est et comment il existe, il est en dehors de toute notre expérience.

Pourtant, nous pouvons quand même le connaître et vivre en communion avec lui. Pourquoi cela ?

Il y a bien entendu plusieurs raisons pour cela, notamment le fait que Dieu s’abaisse vers nous et se met à notre niveau.  Mais je voudrais me pencher sur une autre raison. Écoutons ce que Jésus dit à Thomas et Philippe lorsqu’ils l’interrogent sur son futur départ vers le Père.

Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m ‘as pas connu, Philippe ! Celui qui m ‘a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois -tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres. (Jean 14.5-11)

Ce passage nous enseigne la relation entre Jésus et le Père. Le Père est en Jésus et Jésus est dans le Père. Bien entendu, il ne faut pas comprendre cela comme si le Père et Jésus étaient des objets, des boîtes qui seraient capables de s’imbriquer l’un dans l’autre. Ce n’est pas l’idée.

En effet, plus tard en parlant du temps où il ne sera plus parmi nous bien que présent par le Saint-Esprit, Jésus dira :

Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. (Jean 14.15-20)

La relation qu’il y a entre Jésus et le Père est la même relation qu’il y a entre nous et Jésus. Il est en nous, nous sommes en lui. Jésus ne dit pas que nous sommes à l’intérieur de lui et lui à l’intérieur de nous. Il parle de notre union avec lui. Il parle de ce que nous sommes son corps. Nous sommes tellement unis à lui que quand Paul persécutait l’Église, Jésus lui demandait : Pourquoi me persécutes-tu ? (Ac 9.4)

Tous ensemble, toute l’Église, nous sommes l’épouse de Christ. Nous sommes un avec lui, nous sommes sa propre chair (Ep 5.28-32). L’Église est comme un immense temple dont Christ est la fondation (Ep 2.20-22).

Cette union qu’il y a entre nous et Jésus est une image de l’union qu’il y a entre le Père et le Fils. Même si le Père n’est pas le Fils et que le Fils n’est pas le Père, ils sont profondément un.

Ainsi, le Fils, parce qu’il est Dieu, est en total communion avec le Père et le Saint-Esprit.

Mais Jésus, parce qu’il est homme, est ressuscité et présent en nous par le Saint-Esprit, est en totale communion avec nous.

Jésus, la Parole créatrice faite homme, est donc le lien entre Dieu et les hommes. La présence de Jésus en notre sein par la présence du Saint-Esprit nous unit non seulement au Père, mais au Dieu trinitaire.

C’est parce que Dieu est trinitaire et parce que Jésus est à la fois Dieu et homme que nous pouvons avoir une relation avec Dieu.

La trinité est la base de notre relation avec Dieu, l’incarnation de Jésus, son ascension et le don du Saint-Esprit, sont le moyen pour obtenir cette communion.

 

Comprendre, défendre et enseigner la trinité et la nature de Jésus, n’est donc pas un simple exercice intellectuel, quelque chose pour ceux qui veulent se disputer sur des mots. Au contraire, chérir cette doctrine de la trinité est la conséquence d’un coeur qui veut une communion avec Dieu et qui comprend ce que Dieu a révélé : elle n’est possible que parce que Dieu est trinitaire.